NATURA 2000

Le réseau Natura 2000 est un outil européen de protection des espèces et de leurs habitats. La SAN participe au comité de pilotage pour le site des « Zones humides de l’arrière dune des pays de Born et de Buch ».
Marais de Laouadie

Marais de Laouadie.

Le réseau Natura 2000 est un réseau de sites naturels européens identifiés pour la rareté et la diversité des espèces et des habitats qu’ils abritent. Son objectif est la préservation de la biodiversité, en particulier pour les espèces et les milieux menacés.

Il s’appuie sur deux directives :
  • La Directive « Oiseaux » de 1979 qui vise à protéger des espèces d’oiseaux sauvages par la création de Zones de Protection Spéciales.
  • La Directive « Habitats Faune Flore » de 1992 qui vise à protéger des types d’habitats et des espèces animales et végétales par la création de Zones Spéciales de Conservation

Sur chaque site, un document d’objectifs (DOCOB) est élaboré, mené par une collectivité, un groupement de collectivités ou l’Etat et en partenariat avec les acteurs du territoire dans le cadre d’un comité de pilotage.

Le classement Natura 2000 d’un site implique en particulier :
  • un régime de protection stricte pour les espèces d’intérêt communautaire visées à l’annexe IV ;
  • une évaluation des incidences des projets de travaux ou d’aménagement afin d’éviter ou de limiter leurs impacts.

Le but du réseau Natura 2000 est donc la préservation des espèces protégées et des milieux tout en prenant en compte les activités humaines.

Les « Zones humides de l’arrière dune des pays de Born et de Buch »

Le lac de Cazaux – Sanguinet, son réseau hydrographique et les milieux qui le composent font partie du site Natura 2000 « Zones humides de l’arrière dune des pays de Born et de Buch », désigné au titre de la Directive « Habitats Faune Flore ». Le site Natura 2000 regroupe également les grands étangs de Parentis – Biscarrosse et Aureilhan.
Délimitation de la zone Natura 2000.

Délimitation de la zone Natura 2000.


C’est la diversité d’habitats et d’espèces remarquables qui a permis la labellisation. Pas moins de 8 types d’habitats et de 8 espèces remarquables (Grand Rhinolophe, Loutre d’Europe, Vison d’Europe, Cistude d’Europe, Lamproie de Planer, Isoète de Bory, Fluteau Nageant et Faux Cresson de Thor) ont justifié le classement au titre de Natura 2000. Au total, ce sont 18 espèces protégées qui sont présentes sur le site.

La mise en oeuvre du DOCOB a été confiée à la communauté de communes des Grands Lacs (associée à la Communauté de Communes de Mimizan et l’agglomération de La Teste de Buch).
Le Comité de Pilotage, auquel la SAN participe, a pu réaliser un état des lieux permettant d’identifier des enjeux prioritaires dans le cadre du Document d’Objectif. Parmi ces enjeux on peut citer :
  • l’amélioration de l’information des usagers et du public ;
  • le renforcement des connaissances sur les espèces et milieux ;
  • la lutte contre les sources de mortalité et de dérangement des espèces et la protection de leurs habitats ;
  • la conservation des milieux aquatiques ouverts et la protection des rives ;
  • la conservation des milieux forestiers attenant aux cours d’eau.

Pour répondre à ces enjeux, un catalogue de 31 actions a été adopté en 2014, classées par ordre de priorité. Les 12 actions les plus urgentes :
  • Mise en œuvre, mise à jour et évaluation du DOCOB, coordination générale et gestion administrative
  • Animation de la contractualisation et de l’adhésion à la charte Natura 2000
  • Organisation de sessions d’information du public
  • Information et sensibilisation auprès des usagers des lacs
  • Amélioration et maintien du fonctionnement hydrologique naturel du bassin versant
  • Reconquête extensive des milieux ouverts
  • Gestion extensive des milieux ouverts
  • Maintien et gestion extensive des végétations aquatiques lacustres des Etangs de Cazaux-Sanguinet et Parentis-Biscarrosse
  • Maintien des communautés pionnières en milieux humides
  • Favorisation du développement des espèces d’intérêt communautaire et réduction de leur mortalité
  • Cartographie et inventaire des habitats forestiers
  • Approfondissement des prospections, amélioration de la connaissance sur la flore patrimoniale et expérimentation de gestion.

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter le site internet du site Natura 2000.
Par ailleurs, vous pouvez également partager vos observations de Cistudes d’Europe et participer ainsi de façon directe au projet.